sam.
07

Les poésies

Par Krieguer Cédric dans la catégorie

2019 / 2020

Chanson d’automne de Théophile Gautier CM

Déjà plus d’une feuille sèche
Parsème les gazons jaunis;
Soir et matin, la brise est fraîche,
Hélas! les beaux jours sont finis!

On voit s’ouvrir les fleurs que garde
Le jardin, pour dernier trésor:
Le dahlia  met sa cocarde
Et le souci sa toque d’or.

La pluie au jardin fait des bulles;
Les hirondelles sur le toit
Tiennent des conciliabules:
Voici l’hiver, voici le froid!

Feuille rousse, feuille folle de Luce Fillol CM

Feuille rousse, feuille folle
Tourne, tourne, tourne et vole!
Tu voltiges au vent léger
Comme un oiseau apeuré.

Feuille rousse, feuille folle!
Sur le chemin de l’école,
J’ai rempli tout mon panier
Des jolies feuilles du sentier.

Feuille rousse, feuille folle!
Dans le vent qui vole, vole,
J’ai cueilli pour mon cahier
La feuille rousse qui dansait.

Chanson d’automne de Paul Verlaine CE2

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure.

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Notre école      de Maurice Carême   CM

Notre école se trouve au ciel.
Nous nous asseyons près des anges
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d’ailleurs ont des ailes.

A midi juste, l’on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacées à l’orange.
Les assiettes sont en dentelle.

Pas de leçons, pas de devoirs.
Nous jouons quelquefois, le soir,
Au loto avec les étoiles.

Jamais nous ne rêvons la nuit
Dans notre petit lit de toile.
L’école est notre paradis.

Trois escargots     de Maurice Carême   CE2

J’ai rencontré trois escargots
Qui s’en allaient cartable au dos

Et dans le pré trois limaçons
Qui disaient par cœur leur leçon.

Puis dans un champ, quatre lézards
Qui écrivaient un long devoir.

Où peut se trouver leur école ?
Au milieu des avoines folles ?

Et leur maître est-il ce corbeau
Que je vois dessiner là-haut
De belles lettres au tableau ?

2018 / 2019

Le muguet

 

Cloches naïves du muguet,
Carillonnez ! car voici Mai

Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

Les yeux brillants, l’âme légère,
Les fillettes s’en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

De Maurice Carême

Printemps

 

Regardez les branches,
Comme elles sont blanches.
Il neige des fleurs,
Riant sous la pluie,
Le soleil essuie
Les saules en pleurs,
Et le ciel reflète
Dans la violette
Ses pures couleurs.
La mouche ouvre l’aile,
Et la demoiselle
Aux prunelles d’or,
Au corset de guêpe,
Dépliant son crêpe,
A repris l’essor.
L’eau gaiement babille,
Le goujon frétille :
Un printemps encore.

de Théophile Gauthier

Mars (CM)
Ah ! que mars est un joli mois !
C’est le mois des surprises.
Du matin au soir dans les bois,
Tout change avec les brises.

Le ruisseau n’est plus engourdi ;
La terre n’est plus dure :
Le vent qui souffle du midi
Prépare la verdure.

Le rossignol n’est pas venu
Rempli de douces notes,
Mais déjà sur le hêtre nu
Résonnent les linottes.

Par-dessus la haie en éveil,
Fier de ses fleurs écloses,
On voit le pêcher au soleil
Ouvrir ses bourgeons roses.

Gelée et vent, pluie et soleil,
Alors tout a des charmes;
Mars a le visage vermeil
Et sourit dans ses larmes.

de Alfred de Musset

Mars (CE2)

Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.
Quand les nuages se déchirent,
Le ciel écume de rayons.

Le vent caresse les bourgeons
Si longuement qu’il les fait luire.
Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.

Les fauvettes et les pinsons
Ont tant de choses à se dire
Que dans les jardins en délire
On oublie les premiers bourdons.
Il tombe encore des grêlons …

de Maurice Carême

Il a neigé (CM)

Il a neigé dans l’aube rose
Si doucement neigé
Que le chaton noir croit rêver.
C’est à peine si il ose
Marcher.

Il a neigé dans l’aube rose,
Si doucement neigé
Que les choses
Semblent avoir changé.

ET le chaton noir n’ose
S’aventurer dans le verger,
Se sentant soudain étranger
A cette blancheur où se posent,
Comme pour les narguer,
Des moineaux effrontés.

de Maurice Carême

Bien au chaud. (CE)

Dans ma maison, bien au chaud,
Je vois le jour qui s’enfuit
Et les étoiles là-haut
Qui s’allument dans la nuit.

J’entends le vent qui s’élance
Entre les tuiles du toit
Et les grands arbres qui dansent
A la lisière du bois.

Chez moi, je suis à l’abri.
Je bois un bon lait bouillant.
Je n’ai pas peur de la pluie,
De l’hiver et du grand vent.
Bien au chaud.

de Ann Rocard