mer.
05

texte des CM2

Par FREQUELIN Nadege dans la catégorie textes

Fin de vacances

Les nuages se chargèrent de pluie et le vent se leva. Sur la plage de Saint-Clair, à la sortie du Lavandou, les derniers vacanciers de septembre plièrent leurs parasols inutiles et leurs serviettes de bain. Les jouets des enfants regagnèrent les coffres des voitures familiales.

Ricky Miller frissonnait sous son tee-shirt Snoopy, mais il pouvait supporter la pire des bourrasques. Car il attendait Georges, son frère, qui regagnait la plage en battant l’eau des mains et des pieds avec une belle énergie.

Pour Georges, Ricky se serait fait couper en morceaux, il aurait traversé des forêts, escaladé des montagnes. Il admirait sans retenue son frère qui le méritait bien, faut-il le préciser ?

Georges le rejoignit sur le sable, tout dégoulinant d’eau. Ils rangèrent leurs affaires, prirent leur sac et partirent vers le sommet de la falaise.

– Encore cinq jours et on remonte sur Paris, dit Ricky. Sophie et toi, vous recommencez l’école dans une semaine.

Sophie, la sœur de Georges et Ricky, ne descendait à la plage que le matin car elle se réservait l’après-midi pour travailler À seize ans, elle se préparait déjà à passer le bac.

 

D’après Marc Villard, Les doigts rouges          Syros

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mer.
05

texte des CM1

Par FREQUELIN Nadege dans la catégorie textes

Un problème difficile !

 

J’avais un problème de maths à résoudre. D’habitude, je suis nulle en calcul ; mais là, en m’appliquant, j’allais réussir, c’est sûr. Lentement, j’ai lu l’énoncé : Sachant qu’un cycliste met 10 minutes pour parcourir 2,5 kilomètres, combien de temps mettra-t-il pour en parcourir 5 ?

Quel problème difficile !

[…] J’étais là, en train de m’arracher les cheveux, quand, par la fenêtre de ma chambre, j’ai aperçu un cycliste. ça m’a donné une idée… Aussitôt, j’ai sorti ma  bicyclette rose et je suis partie…

[…] Le lendemain, en classe, j’étais la seule à avoir la bonne réponse. La maîtresse m’a demandé de venir au tableau. J’ai dessiné ma maison et l’école et j’ai expliqué :

– J’habite à 5 kilomètres de l’école. Je suis partie de la maison à 17 heures pile et je suis arrivée à l’école à 17 heures 20. J’ai donc mis 20 minutes pour parcourir les 5 kilomètres, comme le cycliste du problème.

–  Bravo ! Laetitia, dit la maîtresse, mais comment feras-tu si le problème parle d’un avion ? »

D’après Béatrice Rouer, Nulle en calcul, « Première Lune » – Nathan

 

 

  • Barre les mots qui ne sont pas indispensables :

le grand tableau noir, cette minuscule épingle, une petite poule pondeuse noire, des grands yeux bleus