jeu.
24

2014 : Poésies sur le Travail des Enfants dans le monde

Par MATHU Didier dans la catégorie projets

 

Ce travail d’écriture a été réalisé par les élèves de 3ème PFP2
Il porte sur le travail des enfants dans le monde
(2013-2014)

Sans titre-11

Toi, petit enfant de 7 ans
Qui n’arrête pas de travailler depuis si longtemps !

Petit gars, tu descends dans cette mine sombre
Tu respires toute la journée la poussière de ces cendres.

Tu es beaucoup trop jeune pour être dans cet enfer.
Dans quelques temps, tu seras malade et tu tomberas à terre !

Tu rêves toutes les nuits de pouvoir arrêter ce malheur !
Toi qui aimerais découvrir les vacances, la plage, le soleil et la chaleur !

Y aura t-il un jour des progrès pour toi qui as un petit cœur léger ?

Julie Braconnier

Sans titre-0

 

Ces enfants…
Il y a des enfants,
Pour lesquels le travail est obligatoire,
Ils ne savent plus jouer.
Ils n’ont même plus le bonheur de rigoler,
Ils vont faire éternellement,
sans jamais s’arrêter, le même mouvement.
Ce n’est pas la joie,
mais une torture.
Ils restent une vingtaine d’heures
à travailler comme ils peuvent.
Ils ne sont que des enfants malgré tout.

Louisa Colaianni

Sans titre-1

 

Que font tous ces enfants pendant que les hommes se détendent ?

Cet esclavage est HIDEUX !
Les enfants esclaves sont LAS !
Que font les enfants pour mériter cette SERVITUDE ?
Les enfants SERVITUDE souffrent.
 Ils souffrent de RACHITISME
Quand cela va-t-il s’arrêter ?
Pourquoi la SERVITUDE ?
Quand arrivera-t-on à aider les enfants ?

Nolan Damoiseau

Sans titre-2

 

Toi, l’enfant, qui ne vois pas le jour !
Tu travailles la nuit toujours !
Toi qui as des horaires minables !
Tu es sous les tables !

Toi qui es dans une usine sombre !
Tu n’es plus qu’une ombre !

Rendons l’école obligatoire !
 
Faisons d’eux des enfants heureux !
0ffrons leur une nouvelle vie !
Offrons leur un nouveau départ !

Scotty Gomes

Sans titre-3

 

Pourquoi les enfants travaillent ?
Leur situation est inacceptable !
On ne peut pas vivre dans ces pays pauvres.
Enfants malades à cause du travail !
Ils ne peuvent pas travailler sans avoir du repos.
Ils travaillent toute la journée sans boire un verre, ni manger un gâteau.
Il faut créer des écoles et protéger les enfants.

Dylan Henry

Sans titre-4

 

Travail hideux !

Les enfants sont pris pour des machines.
Ils travaillent 15 HEURES pour un salaire de misère.
Leurs pères les regardent travailler et n’ont aucune souffrance.
A 10 ans, ils fument déjà.
A 10, 11ans, ils sont déjà pris pour des adultes,
Leurs pères préparent des cigarettes pour la journée.
Ils sont peu nourris, pour énormément de travail,
Ils aimeraient aller à l’école comme tout le monde, comme des enfants normaux.
Ils rêvent de jouer avec leurs amis.
Et surtout pouvoir étudier !

Lucas Lambert

Sans titre-5

 

Ils travaillent dur chaque jour, chaque heure
Cela est fatigant !
Les minutes sont longues.
Ils travaillent sans repos.
Tous ces enfants derrière les barreaux
veulent voir la liberté,
pouvoir jouer avec d’autres enfants
et ne peuvent pas voir leur famille.
Aidez-nous à les sauver !
Pour qu’ils puissent être libres !
Ce travail les tue
Pays pauvre sans école !

Kévin Lebrun

Sans titre-6

 

Ils ne se reposent jamais,
ne rient pas,ils pleurent tout le temps,
tombent malade,ne ramènent rien,
se mettent à fumer pour faire adulte,
et sans savoir que ça leur bousille la santé.
Les riches ne veulent pas les virer,
 pour faire augmenter leurs richesses,
car pour eux ce ne sont que des outils et rien d’autre.
Ils travaillent toute la journée et rentrent le soir esquintés.
Presque toute leur petite vie se réduit de jour en jour dans les mines ;
 pour ramener un peu d’argent à la maison ,
pour nourrir la famille.

Loïc Lefebvre

Sans titre-7

 

Tu es un être pensif.
Alors pourquoi tu travailles dans une mine sombre ?
Pourquoi te faire travailler dans une mine du matin au soir ?
Tu es petit et faible, plein de fièvre et tout maigre !
Tu fais un travail inhumain, pour 2 sous.
Tu ne ris pas, tu ne t’amuses pas.
Chaque coup de pioche te rapproche de la mort !
Tu fais le travail de deux hommes
Moi ici à Vivier, je rêve que tu ne travailles pas !
Un jour, le travail des enfants sera aboli,
et tu seras libre et heureux

Pierre Luc

Sans titre-8

 

Toi, petit ange de Dieu,
Qui est doux et généreux
Le fruit de cette fleur
Qui provient de mon cœur
Toi qui vas en enfer
Tu connaîtras la misère
Tu as la tête à l’envers
Car ton monde est en misère

Steven Mascret

Sans titre-9

 

Tous ces enfants qui travaillent dans les champs,
toutes ces filles qui se prostituent pour le plaisir de
quelques personnes et pour le portefeuille desautres ,
tous ces garçons qui travaillent à la mine :
la mort les surveille dans chaque galerie !

A chaque coup de pioche, leur vie est minée,
Le salaire misérable des parents ne suffit pas,
Tous ces enfants qui fabriquent des briques, des chaussures, des vêtements, des jouets !

Tout ça, pour d’autres enfants qui ,eux, ont plus de chance, dans des pays où les enfants ne travaillent pas, où les enfants vont à l’école.

Ces monstres, on les appelle patrons !
Pourquoi ces anges sont-ils dans l’enfer de l’usine ?

Il y a assez d’adultes, de possibilités !

La Terre est bien assez riche pour laisser les enfants libres et grandir heureux !

Corentin Masset

Sans titre-10

 

Mon petit !

Toi qui penses être maudit,
car les adultes t’exploitent et te haïssent.
Tous les jours, tu penses aux lois abolies,
Et, bon Dieu ! Le travail forcé sera fini !
Sortez-moi de cette prison !
Faites de moi un heureux garçon !
Pourquoi les riches vont à l’école ?
Je veux aller à l’école.

Tommy Masson

Sans titre-12

 

Les enfants ont des douleurs.

Ils veulent être libres !
Ils sont traités comme des animaux ou des monstres.
Ils travaillent tellement dans l’ombre qu’ils en sont malades !

Ce sont que des enfants !
Les chefs sont des monstres,
ils sont traités comme des esclaves au Moyen Age.
Les patrons des grandes marques ne se soucient pas de leur état de santé.
Certains ne voient pas la  lumière du jour.
Certains profitent d’eux parce que ils sont orphelins.
Ils n’ont même pas assez d’argent pour nourrir leurs familles.
Ils travaillent même sans casque dans les mines,
Ils ont des horaires inhumains.

Créons des écoles !
Laissons les rêver !

Dylan Poulet

Sans titre-13

 

Ces malheureux enfants…
Toi qui fabriques mes nikes,
Qui valent un euro, que moi j’achète cent cinquante

Je pense à toi,
Qui travailles jour et nuit pour nous,
Qui as un salaire de misère,
Pour les nombreuses heures que tu fais,

Alors aidons les pour qu’ils aillent à l’école,
Pour qu’ils puissent voir la lumière du jour,
Ils travaillent tout le temps,
Ce n’est pas une vie,
Non ! Ce n’est pas une vie d’être dans un trou noir,
Vous êtes des prisonniers…

Johann Rémy

Sans titre-0

 

Toi qui n’a plus d’âme
Toi qui es brisé par les machines

Toi petit être de chair
Avec ton salaire de misère

Qu’on a oublié dans les mines
Certains meurent de la famine

Si jeune et déjà vieux
Chétif et maigre

Moi qui écris
Je pense à la vie que tu mènes
Il faut arrêter !
Il faut cesser l’exploitation des enfants !

Morgan Richard

Sans titre-1

Les patrons imposent aux enfants de travailler,  ils se servent d’eux comme des machines.
Pourquoi eux et pas nous ?
 Ils sont tristes.
Ils se lèvent et il se disent :<<encore nous, on va dans les mines !
On va encore travailler ! On va travailler, encore et encore combien de temps, comme ça ? On ne tiendra pas ! »

Toute la journée, je préfère aller à l école ou m’amuser avec les autres.

Lucas Sauvage

Sans titre-2

Ce que font les enfants,
Ce n’est pas du travail,
C’est une servitude éternelle,
Les blessures sont physiques comme morales.

Les hommes sont tous heureux,
Grâce aux enfants malheureux,
Dans le même endroit,
La même souffrance.

L’opprobre, est ce qui brise,
La jeunesse en fleur,
De ces pauvres personnes,
Lassées de leurs journées.

Cette situation est anormale,
Il faut inverser !
Laissez jouer les enfants
et faites travailler les grands !

Alex Wark

 

Sans titre-4