dim.
29

Visite du Lycée

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

ven.
31

Interlocuteurs Principaux

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

DIRECTION et ADMINISTRATION

M. DECOBERT Philippe
Proviseur du Lycée et Directeur du CFA de l’Acadélie de Reims

Site de Sedan
Site de Vivier au Court
CFA
GRETA
des Ardennes
Mme DUPAS
Proviseure Adjointe
Mme DEBARLE
Proviseure Adjointe
M. REMY
Coordinateur Pédagogique
M. COLLOT
Conseiller en Formation Continue
Mme HANS
Secrétariat de Direction
Mme ALBERT
Secrétariat de Direction
Mme BERNARD
Secrétariat Administratif
et Pédagogique
 Mme LEGAND
Secrétariat Administratif
Mme MILLIE
Secrétariat
Vie Scolaire
 
Mme GALLOT
Secrétariat Administratif
et Pédagogique
 

 

 

 

VIE SCOLAIRE

 

Site de Sedan
Site de Vivier au Court
M. SZEZESPANSKI
Conseiller Principal d’Educ.
Mme TOULMONDE
Conseillère Principale d’Educ.
M. CHAUMONT
Conseiller Principal d’Educ.
 Mme CABIANCA
Conseillère Principale d’Educ.
M. SAINTE-ROSE
Conseiller Principal d’Educ.
 

 

 

GESTION des ATELIERS

 

Site de Sedan
Site de Vivier au Court
M. PILLA
Chef des Travaux
Mme SHULZ GENTIL
Assistante Technique
Mme GANDELIN
Assistante technique
M. RAMOS
AT Magasinage
M. SAINTHUILE
AEA Magasinage

 

 

INTENDANCE – GESTION MATERIELLE et FINANCIERE

Mme MANOT Géraldine
Adjointe – Gestionnaire Comptable du Lycée et du CFA de l’Acadélie de Reims

Site de Sedan
Site de Vivier au Court
CFA
Mme MOUSQUET
Secrétariat d’Intendance
Mme ROUX
Secrétariat d’Intendance
M. PETITMANGIN
Secrétariat Financier
Mme DEJONCHEERE
Secrétariat d’Intendance
 Mme REMY
Secrétariat d’Intendance
M. GUTLEBEN
Secrétariat Financier
Mme BANTEAUX
Secrétariat d’Intendance
   Mme DELORME
Développeuse de l’apprentissage
Mme GENET
Secrétariat d’Intendance
 
 

 

Voir l’organigramme complet

jeu.
21

Galerie photos

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

jeu.
21

J.B Clément

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

jbc2
Jean-Baptiste CLEMENT
(1836-1903)


Né en 1836 à Boulogne-sur-Seine, fils d’un riche meunier, Jean-Baptiste Clément rompt très jeune avec ses parents, renonçant ainsi à une belle fortune familiale.
clement2
Il se retrouve à l’âge de 14 ans garnisseur de cuivre, “le plus insignifiant de tous les métiers”, disait-il, mais qui avait le mérite de le laisser indépendant. Il exerce ensuite d’autres métiers : commerçant en vins ou encore terrassier au tunnel de Nogent. A l’âge de trente ans, il s’établit Butte Montmartre à Paris où il fréquente les salles de rédaction de journaux socialistes. Il faut savoir qu’à cette époque, la presse était surveillée et que la censure frappait souvent très fort. C’est ainsi qu’il est condamné pour avoir publié un journal sans cautionnement et pour offenses envers l’Empereur. Il est reclus dans la prison de Sainte Pélagie jusqu’à ce 4 septembre 1870, jour de l’insurrection républicaine, après la déchéance de Napoléon III vaincu à Sedan.

Clément le pamphlétaire s’est aussi exprimé par la chanson engagée avec “89” ou tendre, telle la délicieuse romance du “Temps des Cerises”, chantée bien plus tard par Yves Montand et Juliette Gréco.

 

Temps des Cerises2
commune
La Commune fut sans conteste une des grandes expériences de sa vie, après l’insurrection parisienne du 18 mars 1871. Elu dans le XVIII ème arrondissement avec Blanqui, Vermorel et Ferré, il exerce de lourdes responsabilités, sachant allier le sens de l’organisation à l’ardeur révolutionnaire. Le 28 mai 1871, il participe au dernier combat, à la dernière barricade de la rue de la Fontaine-au-Roi, au lendemain de la fusillade du Mur des Fédérés.
Ce combat engagé lui impose plus de 8 années d’exil où il n’abandonne pas ses activités politiques puisqu’il correspond avec tous les chefs socialistes de France. Condamné à mort par contumace en 1874, il est amnistié en 1879, puis rentre à Paris en 1880.

Délégué à la propagande par la Fédération des Travailleurs Socialistes, il parcourt la province où il découvre la rigueur des conditions faites aux ouvriers, qui avaient empiré depuis 1871 : le chômage, les bas salaires, les règlements draconiens, des gosses mourant de faim. C’est ainsi qu’en 1885, il vient pour la première fois dans les Ardennes soutenir une grève à Château- Regnault, où il fonde la Fédération Socialiste des Ardennes.

emancip
Il revient en 1888 et découvre une situation syndicale peu brillante. Pendant 6 années il engage un lent travail d’organisation et d’éducation des masses laborieuses. C’est sans doute dans les Ardennes que Jean-Baptiste Clément déploya le mieux ses qualités de propagandiste et d’organisateur. Il crée des dizaines de syndicats, des cercles d’études politiques ; il organise des centaines de réunions ; il rédige presque seul “l’Emancipation” devenu “l’Emancipateur” en 1891 ; il mène le combat aux élections législatives de 1888 et 1893 où la fédération des Ardennes le présente.
C’est dans ce contexte que s’inscrit la syndicalisation du textile sedanais, dont Jean-Baptiste Clément fut le maître d’oeuvre. Il réussit à conquérir les tisseurs des villages des alentours de Sedan, restés longtemps réfractaires à l’organisation syndicale, sous l’impulsion des ouvriers de Saint-Menges. Une grève est déclenchée le 29 mars 1891 par les tisseurs des manufactures sedanaises et des localités voisines : ce sont 3500 ouvriers qui réclament une augmentation de salaire. A l’entente patronale, les tisseurs opposent un comité de grève aidé par les municipalités textiles de Sedan, Saint-Menges, Bazeilles, Francheval, Pouru-aux-Bois, et bien d’autres, où Jean-Baptiste Clément organise de nombreuses réunions publiques et contradictoires. Cette bataille dura un mois et demi et se solda par une victoire ouvrière : le travail reprit au tarif proposé par les grévistes.

Son action dans les Ardennes n’était pas sans susciter une certaine crainte et beaucoup d’opposition de la part de ses adversaires : le patronat ardennais, l’Eglise, les journaux “bourgeois”, la police et même parfois l’ouvrier qui se montre rebelle à l’organisation durable comme à l’éducation politique. Devant le relâchement des groupes, à partir de 1892, Jean-Baptiste Clément demande son remplacement. On le supplie de rester. Il cède, mais, usé par la maladie, il n’a plus la même fougue.

En décembre 1894, Jean-Baptiste Clément “le Vieux” quitte les Ardennes, le coeur serré. Il fut ensuite employé à la mairie de Saint-Denis, puis il collabora au journal “La Petite République”. Il s’éteint le 23 février 1903 à l’âge de 66 ans. Le 26 février, 4 à 5000 personnes l’accompagnent au cimetière du Père Lachaise.
JB Clement Tombe
jbc3
Le 1er mai 1891, le chômage est général dans les centres industriels à forte concentration ouvrière. Au son de la Carmagnole et de la Marseillaise, on réclame la journée de 8 heures. Ce jour-là, à Fourmies, la troupe tire sur la foule. On dénombre 9 morts dont des enfants : Fourmies donne à la III ème République sa première tragédie ouvrière. Le même jour, à Charleville, Jean Baptiste-Clément est arrêté et emprisonné.
Le lendemain, dans un Charleville en état de siège, le verdict est sévère : 2 ans de prison et 5 ans d’interdiction de séjour. Le soir même, il est secrètement emmené à la prison de Nancy. Une vague de protestations déferle contre l’arrestation et l’emprisonnement de Jean-Baptiste Clément. Finalement, après 7 semaines de prévention, la Cour d’Appel de Nancy le condamne à 2 mois de prison et l’interdiction de séjour est levée.

Jean-Baptiste Clément consacra donc toute sa vie à l’émancipation du peuple. Ses convictions socialistes venaient davantage de l’expérience vécue et de son contact permanent avec le monde ouvrier. Son action courageuse, où il laissa chaque jour un peu de sa santé, sa méthode, permirent d’éduquer, d’organiser, de défendre les travailleurs et donnèrent naissance à une nouvelle génération de syndicalistes.

Laissons un de ses plus fidèles amis lui rendre hommage : “le souvenir d’un tel homme ne s’effacera jamais, la distance et le temps le rendent plus cher encore à ceux qui purent apprécier toutes les qualités foncièrement bonnes de son coeur de beau poète et de prolétaire révolté contre toutes les injustices sociales…Et pourtant, jamais propagandiste ne fut autant vilipendé que Jean-Baptiste Clément. Mais rien ne l’arrêtait : ni les condamnations, ni les méchancetés capitalistes, ni l’indifférence ouvrière. Ce fut vraiment une grande figure de l’époque héroïque du socialisme”.

jbc1
Biographie établie par Bruno LASSAUX
jeu.
21

Le Label Lycée des Métiers de l’Automobile et de l’Industrie

Par Administration dans la catégorie présentation

Le Lycée Jean-Baptiste Clément est labellisé “Lycée des Métiers de l’Automobile et de l’Industrie” depuis le 10 juillet 2003. Cette distinction, confirmée à l’issue de l’audit effectué dans l’établissement le 2 juin 2006 et renouvelée depuis, constitue une reconnaissance de la qualité des formations dispensées dans l’établissement et de l’engagement de l’ensemble des personnels, enseignants et non enseignants, au service des élèves, apprenants, étudiants et adultes en formation.

Seul lycée de l’Académie labellisé “Lycée des Métiers de l’Automobile et de l’Industrie”, le lycée Jean-Baptiste Clément s’engage à travers cette labellisation :

1. à poursuivre les efforts engagés pour :

    • Renforcer les partenariats de l’établissement avec les milieux économiques correspondants aux formations professionnelles et technologiques dispensées
    • Constituer les formations de l’établissement en filières homogènes, notamment en réseau avec d’autres établissements
    • Accueillir tous les publics, jeunes et adultes, quelque soit leur statut
    • Diversifier les parcours de formation offerts aux élèves, et à tous les publics accueillis, au sein de chacune des filières constituées
    • Mettre en place un dispositif de suivi de l’insertion professionnelle des élèves et contribuer à l’information sur les métiers auxquels prépare l’établissement

2. à mettre en oeuvre les axes de progrès suivants :

    • Développer des échanges internationaux
    • Améliorer l’offre de services d’hébergement et la qualité de l’accueil hors temps scolaire de apprenants
jeu.
21

Projet d’établissement

Par Administration dans la catégorie présentation

Le Projet d’établissement du lycée J.B. Clément s’inscrit dans le cadre des priorités nationales et des objectifs académiques. Il s’appuie sur les projets précédents, sur un diagnostic partagé par tous les membres de la communauté éducative, sur les engagements liés à la labellisation ” Lycée de Métiers de l’Automobile et de l’Industrie” obtenue par l’établissement en juillet 2003,  et plus particulièrement sur les priorités  arrêtées à l’issue d’une large concertation à savoir :

    • Une politique d’établissement centrée sur l’apprenant, son accueil, sa responsabilisation, sa formation professionnelle et citoyenne, son ouverture culturelle, sa qualification, son insertion sociale et professionnelle. Une politique basée sur l’action concrète et réalisable et traduite par la finalité générale suivante : Un accueil et un parcours de formation adaptés pour tous les publics, une formation, un diplôme, un métier, une insertion sociale, professionnelle et citoyenne réussis pour chacun.
    • Une politique déclinée en 6 objectifs généraux :
      1. Renforcer l’image de marque de l’établissement, faire connaître et reconnaître notre savoir-faire.
      2. Faire de l’établissement un lieu de vie pour tous.
      3. Rendre l’apprenant acteur à part entière de sa construction personnelle et citoyenne.
      4. Développer l’ouverture de l’établissement sur son environnement économique, social, culturel et renforcer le partenariat et la coopération avec les entreprises.
      5. Accompagner l’apprenant dans la réalisation de son projet professionnel jusqu’à son insertion.
      6. Mettre en œuvre pour tous les personnels un plan de formation adapté aux objectifs du projet.

Chaque objectif général est décliné en plusieurs objectifs opérationnels, les indicateurs et les outils d’évaluation permettant de mesurer l’efficacité et la pertinence des actions menées.

mar.
30

Règlement intérieur

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

mar.
30

Présentation de l’établissement

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

  clement2  
     
     
     
       
         

 

 

mar.
30

Le mot du Proviseur

Par MATHU Didier dans la catégorie présentation

www
decobert p
 Le Proviseur
Ph. DECOBERT

Parents, élèves, étudiants, stagiaires, personnels, partenaires, soyez les bienvenus.

Ce site internet a été développé pour vous présenter les multiples facettes de notre établissement, le lycée Jean-Baptiste Clément.

Issu de la fusion en 2012 avec le site de Vivier au Court, le lycée professionnel Jean-Baptiste Clément est aussi antenne de formation du GRETA des Ardennes et siège du CFA de l’Académie de Reims.

Sa mission première est de permettre aux élèves et étudiants de réussir leur scolarité, d’obtenir leur diplôme et de préparer soit la poursuite d’études, soit l’insertion professionnelle.

Nous mettons tout en œuvre pour y parvenir mais cet objectif ne peut être atteint qu’avec un travail suivi et assidu.

Avec une offre de formation très large, avec les multiples passerelles et la grande diversité de nos élèves, avec des partenaires solides, le lycée Jean-Baptiste Clément permet à tous ceux qui le fréquentent de trouver leur voie.

Les équipes du lycée n’ont d’autre ambition que de contribuer à la réussite pleine et entière des publics que nous accueillons.

Les résultats obtenus aux examens montrent l’efficacité de l’exigence et de la rigueur dans le travail, dans l’attention particulière que nous portons à chaque apprenant pour le conforter dans son parcours et dans l’enrichissement de sa personnalité.

J’associe naturellement le Conseil Régional du Grand Est qui sait donner à notre établissement les conditions matérielles pour la réussite de tous.

L’ensemble du personnel est à votre disposition pour tout renseignement.