sam.
14

Bienvenue aux « petites bêtes » !

Par Ecole Les Capucines dans la catégorie CE2-CM1 Mme WINS 2019-2020, CM2 Mme MAIZIERES 2019-2020

Mots clés:

Jeudi 12 mars après-midi, nous avons eu la visite de M. Darcq, notre conseiller Sciences.

Après plusieurs échanges de mails et des recherches sur les phasmes, il est venu nous apporter des petits pensionnaires :

Des phasmes bâtons pour les CM2 de Mme Maizières et des phasmes scorpions pour les CE2/CM1 de Mme Wins.

C’était passionnant et nous étions super contents !

Voici quelques photos :

Deux classes de l’école ont participé à un Tournoi de Basket-Ecole organisé à l’issue d’un cycle d’initiation à ce sport.

Ces élèves ont affronté les écoles de Pierre Mendès France, Albert Caquot et Saint-Julien.

Félicitations à tous pour le spectacle : beaux gestes, jeu collectif et engagement étaient au rendez-vous !

Mention spéciale aux élèves de CM1 des deux classes qui ont qualifié 4 équipes en demi-finales dans leur catégorie et plus particulièrement à Medine, Aziz, Caolan et Mohamed Chahid qui ont remporté la finale !

Vivement l’année prochaine !

Vendredi 21 septembre 2018, nous sommes allés au Musée de l’Ardenne, non pas pour visiter le musée mais pour voir une projection de différents films faits avec des marionnettes. Nous avons passé un très bon moment.Dans Mahna Mahna, un chanteur revient sans cesse chanter les paroles « Mahna Mahna » entouré de 2 marionnettes qui font les choeurs. Cette courte projection est celle qui nous a fait le plus rire.

Les trois inventeurs, ce sont le père, la mère et leur petite fille. Ils fabriquent de nombreuses choses. Les marionnettes sont faites de papier et on dirait de la dentelle. Ces inventeurs essaient de montrer leurs inventions aux autres mais ça leur fait peur car les gens ne comprennent pas. Alors ils mettent le feu à leur maison. Cette histoire aurait pu terminer mal, mais ce n’est que du cinéma !

Dans le cercle des chaussettes disparues, une chaussette est aspirée. Elle croit qu’elle va mourir. Elle pense être à des milliers de kilomètres de chez elle, mais est simplement dans le sac de l’aspirateur. Sa deuxième moitié part à sa recherche et heureusement, la retrouve.

Le bruit du gris, c’est l’histoire d’un bonhomme, d’un cheval qui monte les escaliers puis qui les descend avec un piano, d’un cow-boy qui écrit des lettres. Cette histoire ne ressemble à rien mais pour revenir à la normale, une bombe éclate dans un pot de peinture grise. Le décor est à nouveau installé et l’histoire recommence sans fin.

Urashima Taro retrace l’incroyable aventure d’un pêcheur qui part toute la journée. Un jour, des grues attaques des bébés tortues pour les manger. L’une d’elle se fait mordre mais Urashima la défend et la remet à la mer. En fait, la tortue est la fille du roi de la mer. Le pêcheur tombe amoureux d’elle mais un jour décide de revenir chez lui car les siens lui manque. De retour sur terre, il ne trouve qu’une maison abandonnée et 3 tombes : celles de ses parents et la sienne. Il se transforme alors en grue.